Projet sur la chasse à l’écureuil à l’aide d’un oiseau de proie

Pour le moment, les espèces d’écureuils retrouvées au Québec (gris ou roux) ne sont pas considérées un petit gibier autorisé. Il est donc illégal de chasser ces espèces à l’aide d’un oiseau de proie au Québec.

Depuis le mois de septembre 2018, le prélèvement d’oiseau de proie de passage (oiseau de l’année – l’Épervier de Cooper, l’Autour des palombes, le Faucon émerillon et la Buse à queue rousse) est autorisé, si le détenteur d’un permis de garde applique pour un permis de capture.

AQFA crois fortement à un processus de parrainage pour éduquer les apprentis à devenir fauconniers. La Buse à queue rousse de passage est une espèce fortement recommandée pour un apprenti pour apprendre l’art de la fauconnerie. C’est une espèce costaude, et bien adaptée pour le territoire québécois, ainsi que la météo. Par contre, le gibier disponible pour cette espèce est rare et le terrain dense pour y atteindre. L’écureuil gris est une proie typique de cette espèce à l’état sauvage et AQFA crois qu’il devrait être légalisé au Québec, comme ils le sont ailleurs en Amérique du Nord. La chasse a l’écureuil est une chasse dynamique, entrainante, et disponible dans la province. Ce gibier est abondant, et ce style de chasse aura très peu d’impact sur les populations sauvages d’écureuils.

Non seulement est ce que ce style de chasse encouragera les fauconniers du Québec à faire voler leurs oiseaux de fauconnerie, mais offrira un gibier intéressant pour l’affaitage et l’apprentissage de ces derniers.